Nous ne pouvons faire moins que de changer ce monde, dussions nous pour cela nous transformer nous-mêmes.

Acrylique sur bois - 120/75 cm - 2004

Une rêverie bretonne habitée des esprits et fées celtes.C’est un instant insaisissable, hors du temps, ou les ombres s’allongent et les couleurs vibrent. La nuit, le néant, la mort  prennent place ... c’est la fin d’un cycle.Le soleil comme un fruit trop mur disperse ses graines ...

L'Heure Des Korrigans